18 janvier 2011

Anse d'Arlet Le Marin Martinique

Lundi 17 janvier, il était prévu, petite navigation jusqu'au Marin (10 milles de distance) et aller à terre pour acheter une manivelle de winch, des cartes marines, des pavillons de la région à venir et du sika flex, rien de mieux que la promesse d'un peu de shopping pour me redonner du punch.

DSC_0937dominica_martinique_112Départ 10 h de la Chaudière arrivée au Marin à 16 h ! 6 heures de navigation très tumultueuse avec une houle de face 2m à 2m50 avec des déferlantes. Nous sommes surpris du nombre de voiliers en mer, même avec ce temps, les Martiniquais sont dehors, et nombreux. Ca fait plaisir de voir tous ces voiliers, même si la plupart est au moteur et cela n'éveille rien de particulier en nous...

On décide de prendre la "Passe des Fous" (on comprendra le pourquoi de ce nom) entre le rocher du Diamant et la Pointe du Diamant. Un vent de 30 à 35 noeuds nous attend au sortir de cette passe, surtoiloés avec 2 ris et je ne sais plus combien de tours de génois. On fatigue, le bateau aussi, on décide de mettre le moteur. Il faut donc enrouler totalement le génois. Mission impossible, il est roulé si serré qu'il reste 2 m² ouvert. Le moteur ne donne rien, on ne peut amener la grand voile, on coupe le moteur, on redonne un peu de génois et on prend notre mal en patience. On fait du très bon près, mais face à la houle. C'est difficile, le bateau "tape" dans les descentes. On l'aime tant, je pleure car j'ai l'impression qu'il souffre. On tire des bords, l'un pas très efficace mais rapide et confortable, l'autre tout le contraire. On va presque aussi vite que tous les autres qui sont au moteur. En arrivant au Marin, on entend sur la météo que la Martinique est en vigilance jaune, alors que le matin, il n'y avait rien d'annoncé. cela explique pourquoi tous les autres voiliers partis plus tard étaient au moteur ! Mais nous ne pouvions pas écouter non plus le téléphone, pas manger non plus !

dominica_martinique_257

Donc, sur les 10 milles annoncés nous avons fais 30 milles en 6 heures.

Complètement exténues, nous avons renoncé au repas à terre, Bernard m'a fait des pâtes puis dodo.

Posté par bleue971 à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Anse d'Arlet Le Marin Martinique

Nouveau commentaire